skip to Main Content
AGICEA Crée Un Logiciel De Calcul Du Béton Fibré

AGICEA crée un logiciel de calcul du béton fibré

Actuellement, les logiciels de calcul du béton armé ne permettent pas d’intégrer une dimension « fibre métallique » dans les algorithmes de calcul et dans les choix de matériaux. Pourtant, depuis une vingtaine d’années, le béton renforcé de fibres métalliques (BRFM) prend une place de plus en plus importante dans le choix des constructeurs et architectes.

De fait, l’ajout de fibres métalliques dans un certain béton permet un accroissement non négligeable de sa résistance à la traction par rapport au même béton, simplement armé. Cela permet d’économiser des aciers d’armatures dans certains cas, ou bien d’augmenter les propriétés mécaniques du béton en conservant les mêmes armatures dans d’autres cas.

Prenons l’exemple du parement structurel du MUCEM de Marseille.

Un peu d’histoire…

Dans les années 2000, certaines organisations et fédérations internationales s’intéressent à normaliser le dimensionnement des structures en BRFM.

En 2003, la communauté scientifique du RILEM (« International Union of Laboratories and Experts in Const ruction Materials, Systems and Structures)  publie le « TC 162-TDF » (« test and design methods for steel fibre reinforced concrete »)  qui permet de calculer et dimensionner les structures en BRFM.

 

Le FIB (« Fédération internationale du béton ») publie en 2010 le « Modelcode 2010 », premier « brouillon » du futur Eurocode 2 à ce moment en cours de rédaction. Ce dernier intègre un chapitre concernant le dimensionnement de structures en BRFM : poutres, voiles et dalles.

En Espagne, le ministère chargé des infrastructures (« Ministerio de Fomento ») publie en 2010 le « EHE-08 » relatif au dimensionnement d’ouvrages en béton, avant l’arrivée des Eurocodes. Celui-ci intègre lui aussi un chapitre sur le béton fibré.

 

AGICEA vous propose …

AGICEA a développé un logiciel permettant de calculer toutes structures en BRFM, en se basant sur les équations et recommandations de l’ensemble de ces modèles normatifs.

Nous entrons les données géométriques de l’objet en BRFM à dimensionner. Nous définissons ensuite les caractéristiques des matériaux, notamment le type de béton et les propriétés et dosages de fibres métalliques.

 

Grâce au contrôle de la fissuration pour un BRFM et l’analyse des contraintes et déplacements relatifs du béton, nous obtenons ainsi le moment résistant ultime, et l’effort tranchant ultime pour la section donnée, et selon chaque modèle (MC 2010, TC 162-TFD et EHE-08).

Ces valeurs ultimes sont ensuite comparées aux valeurs obtenues sur la structure pour le même béton mais sans l’ajout de fibres. De cette comparaison, nous obtenons ainsi une carte détaillée de l’ouvrage où des armatures initialement requises en certains point du modèle peuvent être évitées grâce aux fibres.

Si une étude de votre ouvrage en béton fibré vous intéresse, n’hésitez pas à faire appel à AGICEA !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *